Hippocampes

Bon , OK, nous avons un faible pour ces poissons ... qui sont loin d'en avoir les formes, mais qui sont si mignons tout de même !

... et associés !

Du poisson flûte jusqu'au pégase, en passant par les syngnathes, les couteaux (ou rasoirs pour les anglophones) et les poissons fantômes, nous n'avons cessé de croiser les cousins des hippocampes.
Leurs qualités mimétiques sont impressionnantes et j'admire franchement les guides et leur œil de lynx (sous-marin). C'est vrai, ils ont derrière eux quelques plongées d'entraînement, mais je ne sais pas combien de temps il me faudrait pour parvenir à distinguer par moi-même le poisson fantôme feuillu au milieu des brins d'herbe !



Parfois en bandes

En bandes compactes comme les carangues ou en petits bancs épars, les bandes de poissons sont venus charmer nos ballades. Rencontres parfois éphémères, parfois provoquées, mais toujours un moment de bonheur.



Souvent solitaires...

Le regard attiré par des tâches de couleur, nous découvrons souvent des scènes de vie marines dont les acteurs nous toisent, méfiants et parfois, mais rarement, indifférents aux intrus bruyants que nous sommes...




Et, pour finir, en vrac